Galerie

Coup de coeur
Coup de coeur

// Espace Niemeyer

Laura Cohen

Si Laura Cohen aime tant l'architecture monumentale, c'est pour mieux la plier à ses propres constructions mentales, drôles ou sublimes. C'est pourquoi son nageur trouvait, un demi-siècle plus tard, une place toute à fait légitime sous la voûte grandiose de l’Espace Niemeyer commandité en 1971 par le Parti Communiste français pour y installer son siège. Aussi vide qu'une piscine abandonnée, la salle du congrès se prête, absurde et magnifique, aux évolutions de l'athlète, et pourquoi pas, à sa lecture du Canard enchaîné.

www.lauracohen.photo
En voir plus >
Coup de coeur

// Melissa Le Garrec

Melissa Le Garrec

Pour illustrer un discours de prévention contre les dérives qui découlent trop souvent des rassemblements de la jeunesse, Mélissa Le Garrec s'est immergée dans les fêtes nocturnes, au plus près des garçons et des filles à la recherche de l'évasion par la musique et la danse. Par un traitement monochrome variant du bleu au gris, elle livre une atmosphère ludique et trouble, singulièrement sensible.

www.melissalegarrec.com

En voir plus >
Coup de coeur

// Petits frères des Pauvres

Jeanne Le Louarn

Sans cacher l'influence de maîtres africains nommés Seydou Keïta et Malick Sidibé, Jeanne Le Louarn a développé un protocole convivial pour photographier à son tour et en couleur des personnes accueillies par l'association des Petits frères des pauvres, sur le protocole participatif d'un fond de décor choisi par ses modèles. Sa galerie de portraits rend à ses modèles la dignité que leur existence avait pu mettre à mal.

www.jeannelelouarn.com

En voir plus >
Coup de coeur

// Lucille Contopoulos

Lucille Contopoulos

Dessiner ses images, photographier le réel, Lucile Contopoulos mélange le tout pour plonger la mode dans l'univers de la BD ou pour passer du terne quotidien à un bonheur où les habitudes deviennent liberté, où s'oublient la pesanteur et les horaires. Et quand elle ne dessine pas, Lucile réinvente la nature morte pour monter des petites fêtes plus vivantes que nature, avec des choses parfois comestibles : le travail qui se construit sur les deux registres du chic et de l'humour installe une même vision du monde, comme un subtil défi poétique.

www.lucilecontopoulos.com
En voir plus >
Coup de coeur

// Renaissance du Désir

Yaoqin Wang 

De ses études d'histoire de la peinture ancienne, classique ou baroque, Yaoqin Wang a conservé le goût des atmosphères rares et des figures hiératiques qu'elle a convoquées dans sa série "Renaissance du Désir". Jouant sur les mots comme avec les nuances, elle propose un travail original sur le portrait et sur la mode, où l'élégance, si elle reste agréable à l'œil, sait aussi déranger le regard.

En voir plus >
Coup de coeur

// Major de Promotion Photo 3ème année

Véronica Nesci

Les diverses directions empruntées par Veronica Nesci se rejoignent dans une même interrogation sur le mystère de la frontière qui sépare la vie de la mort. C'est ce qui apparaît dans sa série "Forme sensible", de fragiles silhouettes de femmes scarifiées à même l'image, mais aussi dans sa séquence "Human and nature" dans laquelle la beauté fabriquée, dominée par les codes et le style, dialogue avec les éléments, comme une alternative allégorique au poignant reportage sur les suites du séisme qui a ravagé en Italie la haute vallée du Tronto, le 21 août 2016.

Véronica Nesci - Major de Promotion Photo 3ème année

www.veronicanesci.com

En voir plus >
Coup de coeur

// Major de Promotion Photographe RNCP

Aude Lerin

Sans le sophistiqué, la mode retomberait dans la sage et moyenne couture. Et sans une touche d'étrange, voire de provocation, la photo de mode rejoindrait au mieux les belles images. L'approche photographie d'Aude Lerin est à coup sûr dans la note, qui fait s'évanouir les miroirs, casser les perspectives et fondre les taches de rousseur pour faire vibrer la fibre d'une élégance hors-norme, créée à l'adresse d'une clientèle jeune, celle qui donne le ton en le portant.

Aude Lerin : Major de Promotion Photographe RNCP

www.audelerin.com
En voir plus >
Coup de coeur

// Varappe à Fontainebleau

GAUTIER PICREL

J’ai réalisé cette prise de vue au début de l’hiver 2013, par une température située entre 6 et 7°. La saison est propice pour l’escalade, car le contact entre la roche très froide et la main du grimpeur suscite un phénomène naturel qui permet des prises impraticables en été.
Après une demi-heure de marche en forêt pour atteindre le « spot », espace réservé à la grimpe de haut niveau, on attend son tour pour le « run », c’est à dire le premier essai d’escalade, pendant que des grimpeurs sont déjà en train d’affronter le rocher « Opium », réputé pour son extrême difficulté.
Dans ce travail, je voulais faire apparaître le contraste entre la roche froide, inerte, et le corps humain, chaud et plein d’énergie et c’est pourquoi j’ai préféré le noir et blanc, plus apte à décrire la rugosité de la pierre, le modelé de la peau et des muscles des corps. Au delà des apparences, je voulais parvenir à cette idée du dépassement de soi, à la capacité de l’esprit à fournir un tel effort alors que le corps en est presque incapable.

Gautier Picrel

En voir plus >